C’est quoi un PETR ?

En voici une définition …..
Définition et fonctionnement d’un pôle d’équilibre
territorial et rural (PETR)
Le pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) est un établissement public constitué par accord entre plusieurs EPCI à fiscalité propre, dans un périmètre d’un seul tenant et sans enclave. Art. L5741
-1 et s du CGCT
Un EPCI à fiscalité propre ne peut appartenir à plus d’un PETR.
Le PETR est soumis aux règles applicables aux syndicats mixtes «
fermés»(article L. 5711-1du CGCT) sauf :
– répartition des sièges (population),
– conférence des maires (consultée sur le projet de territoire au moins une fois par an ),
– conseil de développement territorial(consultation sur les principalesorientations du comité syndical ),
– projet de territoire (définir les conditions du développement du périmètredu PETR),
– conditions de création ou de transformation d’un syndicat mixte
préexistant.
Réf : loi 2014 -58 du 27 janvier 2014, art. L5741-
1 à L5741-5 du CGCT

La technique utilisée pour la restauration du tableau de Saint Thomas

Vous trouverez ,dans le document contenu dans le lien ci-dessous ,l’ensemble des étapes et la description des techniques utilisées par Mme Annie Legrand de Neuilly sur Eure pour restaurer le tableau et lui redonner son éclat d’antan.

Désentoilage -Remasticage -Désentoilage -Ponçage- Dévernissage autant d’étapes détaillées dans ce document.

Un travail exceptionnel !

Félicitations .

LE MAGE Rapport Interventions Saint Thomas

Des eaux en bon état..

A découvrir :

Un site thématique dédié au SDAGE et SAGE en Loire-Bretagne
https://sdage-sage.eau-loire-bretagne.fr/home.html

Fin 2016, l’Agence de l’eau Loire-Bretagne a mis en ligne son site thématique consacré au SDAGE et aux SAGE du bassin Loire-Bretagne.

Vous pourrez y retrouver les rubriques suivantes :

Des eaux en bon état : qu’est-ce que le bon état, organisation, outils pour agir, s’adapter au changement climatique…
le Sdage : qu’est-ce que le Sdage, programme de mesure dans les territoires, documents du Sdage, suivre et évaluer…
les Sages : qu’est-ce que les Sages, articulation avec le Sdage, les aides pour le Sage
projet de Sdage : préparer la révision

 

Restauration du tableau de Saint Thomas.

L’association de Sauvegarde du patrimoine du Mage, après avoir recueilli des fonds pour entreprendre la restauration du tableau de Saint Thomas, situé dans la chapelle latérale, a demandé à Madame Annie Legrand, restauratrice à Neuilly sur Eure, de prendre en charge le tableau pour le nettoyer et le rénover.
Madame Legrand vient juste de finir ses travaux. Vous constaterez que la comparaison des 2 photos illustre la nécessité  et l’importance de cette restauration.

La prochaine étape consistera dans la restauration de la grande peinture au dessus de l’autel. Puis des travaux de restauration de l’estrade seront par la suite nécessaires, à condition toutefois que la trésorerie de l’Association soit de nouveau remplie.

INTERNET AU MAGE . QUEL DEBIT AVEC LA FIBRE ?

La question est sur toutes les lèvres…. Que va nous apporter le passage vers la fibre?

Mise a jour Novembre 2016.

N’oubliez pas de faire votre demande auprès de votre opérateur afin de bénéficier de la technologie VDSL  a partir du 9 Novembre 2016.

 

 

Voici la réponse de notre Chargé de Mission  du Conseil départemental de l’Orne » 

Bonjour,

Dans le cadre de ces opérations de Montée en débit, les opérateurs installent généralement la dernière technologie disponible, c’est-à-dire le VDSL qui permet d’avoir des débits jusqu’à 100Mb/s.

Cette technologie offre un meilleur débit par rapport à l’ADSL jusqu’à 1.2km (voir courbe ci-dessous).

Au delà de cette distance, les 2 technologies offrent un débit théorique équivalent.

Donc, pour les lignes inférieures à 1km, le débit théorique serait supérieur à 30Mb/s.

Je précise qu’il faut tenir compte de la distance réelle de la ligne téléphonique et non de la distance en trajet direct (ligne droite) depuis le positionnement du sous-répartiteur.

Bien entendu, il s’agit de débit théorique non garanti.

Dans la pratique, ces débits sont rarement constatés. Il nous est impossible d’avancer une tendance.

Cela dépend de nombreux paramètres propres au réseau de boucle locale en cuivre de l’opérateur historique.VDSL et 1,2Km

                                                       __________

-Je pense que cela va arranger tous les Mageois dont la longueur du cable en  cuivre ( fil du téléphone) sera inférieure a 1,2 Km du sous répartiteur installé à coté de l’ancienne gare.

Pour les autres tout dépend de la longueur du cable cuivre  entre ce sous répartiteur et leur domicile. 

Pour info : Actuellement en étant a 5, 2 Kms ( cuivre)  du sous- répartiteur de Moutiers j’ai un débit en réception de 3,4 Mbit  et un débit en émission de 0,873 Mbit avec  une latence de 29 Ms..

Faites le test en allant sur www.degrouptest.com !

INTERNET ET LA FIBRE AU MAGE EN 2016

Montée en débit Internet à Le MageVoici quelques compléments d’informations sur l ‘arrivé du nouveau Réseau Internet sur la Commune :

Le principe consiste à déployer une fibre optique du Nœud de Raccordement d’Abonnés (dans notre cas celui de Moutiers-au-Perche) au sous-répartiteur présent sur notre commune de Le Mage.

Cette liaison vient ainsi se substituer au réseau cuivre et permet une amélioration de débit d’Internet jusqu’ a l’entrée de la commune.

Ainsi , la terminaison finale vers les clients reste en cuivre.

Dès lors, on ne peut pas dire que la fibre arrivera dans nos logements. 

Néanmoins, l’infrastructure déployée pourra être réutilisée dans un schéma Fibre (FttH) ultérieurement mais aujourd’hui, cela n’est pas à l’ordre du jour.

 FFTH=Fiber to the Home, ce qui signifie « fibre optique jusqu’au domicile »

Nous attendons une information complémentaire concernant la disponibilité de l’ADSL2 + avec l’arrivée de cette fibre au coeur de la commune.

Si cela était le cas nous pourrions voir nos débits largement augmentés.

Une demande d’information complémentaire a été adressé le 12 Décembre dans ce sens. Je ne manquerais pas de vous en informer au fil de l’eau sur ce blog.

Cordialement

Francis Nuns

L’histoire du Caporal Truton , habitant du Mage lors de la « Grande Guerre ».

Le gouvernement a promis que les fusillés pour l’exemple ne seraient pas les oubliés de l’histoire. Une tragédie parmi d’autres: celle du soldat Truton .

Le Parisien |

La nuit flirte encore avec l’aube, ce 18 juin 1917, quand la voiture cellulaire s’arrête enfin. L’air est déjà doux. C’est un des petits matins qu’Albert Truton devait chérir quand il était encore agriculteur à Nocé (Orne), dans son Perche natal. Le réveil au son des oiseaux, la promesse d’une belle journée sans engelures, peut-être un bal du soir… Pourtant, depuis trois ans, l’employé de ferme a délaissé les sillons des champs familiers pour la boue visqueuse des tranchées. Les moissons estivales pour les obus qui fauchent les copains. Ce 18 juin 1917, à Pargnan, dans l’Aisne, c’est une mort indigne qui attend le caporal de 31 ans. Loin de sa terre, de sa femme et de sa chère petite Suzanne.
Ceux qui le regardent quand il s’extrait de la voiture, flanqué de l’aumônier, ne sont pas tous des étrangers. Cinq cents hommes, droits comme des i, forment un sinistre carré à trois côtés. Parmi eux, des visages amis du 75e régiment d’infanterie, avec lesquels il a fait Verdun. Face au poteau, planté au pied d’une butte, attendent douze malchanceux (sergents, caporaux, simples soldats) que le sort a désignés pour exécuter la sentence militaire prononcée une semaine plus tôt. Une sale besogne. Tirer sur des Boches, tant qu’ils veulent, mais sur un des leurs, ça non, même s’il a fait un peu de chambard… Une mutinerie, comme disent les gradés.Il craque sur le Chemin des DamesLe jour pointe, blême comme le petit caporal qui écoute l’acte d’accusation et la sentence du conseil de guerre. Ses galons sont arrachés. Les mains attachées, il se retourne vers le carré militaire et s’écrie, la voix noyée de larmes : « Je demande pardon au Bon Dieu, à la France, aux copains, de la faute que j’ai commise. » Deux secondes après, alors que le peloton le met en joue, un ultime et désespéré au revoir « nous glace d’effroi », racontera plus tard le sergent Guillaume, qui poursuit : « Il tombe à genoux et ensuite sur le côté, tout près de sa fosse qu’il n’aura sans doute pas dû apercevoir. »Le 8 juin, à la veille de son procès, il avait écrit à sa femme, avec ses mots maladroits, une lettre pleine de confiance où il espérait être acquitté : « Cher petite femme ne te fait pas de mauvais sang […] mes si tu savais que je pleure car mois qui a jamais été punis jent ai gros sur le cœur. » Jamais puni? Bien au contraire : engagé dès 1914, Albert Truton a été décoré de la croix de guerre (étoile de bronze) à peine un an plus tôt, le 8 août 1916, pour son courage dans l’enfer de Verdun. Promu caporal, le poilu commande une petite escouade d’une douzaine d’hommes quand son régiment est envoyé sur le Chemin des Dames au printemps 1917. Un cauchemar là encore. Mille jours de guerre, la mort partout, les permissions rognées… C’en est trop.Le soir du 6 juin, alors qu’ils sont stationnés dans une carrière à Pargnan, les soldats du 75e refusent l’ordre de remonter au front. Vers 22 heures, ils barrent l’entrée de la « creute » (grotte) avec un gros récipient en fer. Truton, qui avait peut-être un peu bu, comme les autres, fait la forte tête. A 2 heures, les hommes acceptent finalement d’y retourner. Cependant, pour Albert, la guerre s’arrêtera là. Le caporal est mis aux arrêts avec huit autres supposés meneurs. Lui seul sera condamné à mort. « Pétain, qui commandait alors les armées, avait peur que les mutineries ne se propagent. A tort, explique l’historien Denis Rolland. Les exécutions se sont d’ailleurs vite arrêtées. Un mois plus tard, il n’aurait pas été fusillé. »Voir sa fiche sur le portail du chemin des dames link

Hôpital de La Villedieu-Feuillet

Localisation: Hôpital de La Villedieu-Feuillet

C’était dès l’origine une petite commanderie de l’Hôpital, située sur la route de Longny à La Loupe.
Le domaine avec la seigneurie en avait été donné aux Hospitaliers par Jean, comte de Chartres. Par ses lettres du 20 avril 1205, ce seigneur reconnut leur avoir concédé tout le fief en domaine, justice et seigneurie qu’il possédait dans la paroisse de Feuillet, « in parochia de Feillet », contenant 604 arpents de terre arable, bois et prés avec la haute futaie, « altas sylvas », et toutes les dîmes, grosses et menues.

Les Hospitaliers y bâtirent une maison et une chapelle dédiée à saint Jean-Baptiste, où les capucins de Dreux venaient dire au siècle dernier, une messe par semaine. A deux cents pas de la maison, il y avait une habitation avec des bâtiments à usage de ferme, qu’on nommait La Petite-Villedieu.

Le domaine de La Villedieu-Feuillet ne comptait plus, au XVIIIe siècle, que 160 arpents de terre, dont plus des deux tiers étaient en bruyères et improductifs. Le reste était affermé en 1757, 140 livres, et en 1783, 350 livres.

 

Mardi et Vendredi 9h à 12h – Téléphone : 02 33 73 61 93 – Mail: mairie.le-mage@wanadoo.fr